Bonjour! Je m’appelle Capelli Lunghi et bienvenue sur mon Blog!

Articles récents
Search

Blog

Savoir décrypter la composition d’un produit cosmétique

Il est intéressant de savoir ce que l’on met dans nos cheveux ou sur notre peau afin d’agir en connaissance de cause et faire le bon choix.

Sachez que lorsque vous vous induisez de la crème cosmétique que ce soit sur la peau ou sur le cuir chevelu, une partie va rentrer dans la peau jusqu’à atteindre le sang. Et ça il faut l’intégrer dans l’esprit.

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé d’essayer de comprendre la composition d’un quelconque produit cosmétique ? Et de lâcher 3 secondes après car vous avez le sentiment de lire du charabia. Savez-vous que c’est une erreur de ne pas savoir le décrypter ? Cela vous permettra de savoir si les promesses mises en avant par la marque ne sont pas exagérées.

Cet article a pour but de vous familiariser petit à petit avec le monde l’INCI (abréviation de International Nomenclature of Cosmetic Ingredients ), c’est la nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques.

Il faut savoir que la loi oblige les fabricants de produits cosmétiques à indiquer les ingrédients par ordre décroissant de quantité.

Par exemple, si vous achetez une crème capillaire, l’ingrédient qui devrait être placé en premier sera « water » (eau). Si ce n’est pas le cas l’appellation crème est erronée, cela vous permet de vous mettre sur la voie.

Pour commencer retenez les noms des 4 ingrédients qui sont jugés potentiellement dangereux pour la peau ou les cheveux et ensuite plusieurs liens seront mis en fin de page pour les personnes voulant en savoir plus sur les autres ingrédients dangereux

 

  • Sodium Lauryl Sulfate (SLS) est un puissant détergent dont la plupart de ses molécules sont irritantes. Et la chose qui fait réfléchir c’est qu’il est utilisé dans le monde de l’industrie du nettoyage. Il a un effet corrosif. Et à force d’être utilisé, il conduit à la sécheresse des cheveux.
  • Sodium Laureth Sulfate (SLS) cousin du Sodium Lauryl sulfate certes plus doux que le SLS mais il reste nocif pour la peau.
  • Méthylisothiazolinone est un conservateur volatile qui peut se retrouver dans la composition d’un pot de peinture. Ce conservateur pose problème car il peut provoquer des crises d’asthme. Par contre, il peut ne pas être indiqué dans l’étiquette si la dose n’est pas supérieure à 1000 ppm !
  • Parrafinum liquidum ou huile de parrafine c’est une huile minérale dérivée de l’industrie pétrochimique, ce n’est pas une huile végétale. Ceci est donc obtenu à partir du pétrole. Vous imaginez vous mettez cette huile dans vos cheveux, sur votre peau ! A force de s’en mettre, cette huile va obstruer les pores de cuir chevelu.

Pour en savoir plus voici un blog qui en parle avec doigté et humour, vous allez voir l’INCI ne sera plus un secret pour vous.

http://www.lecosmetologue.com/

Et un autre lien très bien fait.

https://www.quechoisir.org/comparatif-substances-toxiques-dans-les-soins-des-cheveux-n43520/?f4%5B%5D=EQButylparaben&f4%5B%5D=EQPropylparaben&f4%5B%5D=EQSodium+propylparaben

2 Comments

  • capilclinic

    Merci de faire partager ça! Un article très intéressant.

    20 novembre 2017 at 13 h 11 min
  • mervesogan

    Merci de faire partager ça! Un article très intéressant.

    19 avril 2018 at 11 h 12 min

Laisser un commentaire